Question de civisme!

Claude Boulet
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un autre planchiste s'adonne à des acrobaties. Photo:claude boulet

La planche à roulettes, ce n’est pas une voiture!

C’est beau de voir des jeunes faire toutes sortes d’acrobaties sur leur planche à roulettes. Plusieurs d’entre eux sont vraiment impressionnants et très habiles. Peut-être avez-vous déjà vu à un endroit quelconque, un planchiste faire son petit numéro acrobatique. Moi, j’en vois souvent dans des parcs, sur les voies cyclables, dans les rues, zigzaguant entre les voitures, entre des personnes, monter sur le trottoir et descendre dans la rue, sur ou sous les ponts, les écouteurs aux oreilles, regardant devant eux… C’est beau de les voir se tenir debout sans tomber de leur planche, sous les regards de nombreux spectateurs : piétons, automobilistes, etc. Même, certains policiers les regardent tout en surveillant les véhicules stationnés illégalement ou, bien préoccupés à vider leur "pad" de contraventions.

La réalité frappe!

Le "tunnel de la mort" (coin Iberville et Saint-Joseph) a bien failli avoir une autre victime mercredi dernier. Je me dirigeais sur Saint-Joseph en direction ouest, vers la station de métro Laurier pour y déposer ma conjointe. Soudain, je vois un jeune homme qui roulait avec sa planche -écouteurs dans ses oreilles- et qui descendait la côte vers l’intersection d’Iberville/Saint-Joseph. Une voiture de police passa alors sur la rue Molson tout en jetant un coup d’œil, sans agir et continua son travail "d’observation". Pendant ce temps, le jeune homme à la planche à roulettes décida de changer de direction et passa devant ma voiture! Je freinai brusquement. Le jeune homme perdit alors l’équilibre et, sa planche roula jusqu'au milieu de la voie en sens inverse où une voiture l’écrasa littéralement. Le planchiste regarda la scène en souriant, toujours les écouteurs aux oreilles comme si rien de grave ne s’était passé… Il en a fallu de peu pour que cet incident vire au drame!

Ce viaduc qui surplombe le boulevard Saint-Joseph fût tristement baptisé le tunnel de la mort. L'intersection a été démolie en 2002. Il s'agissait de l'une des artères les plus dangereuses de Montréal: 250 accidents graves en 10 ans. La défaillance était devenue quotidienne.

Des planches à roulettes, ça ne va pas dans les rues! C’est dangereux! Surtout avec de la musique dans les oreilles! Il y a des parcs et des emplacements spécifiques pour les adeptes de la planche à roulettes. Comme chaque piéton, les amateurs de patins à roues alignées et de planches à roulettes ("skateboards") doivent circuler sur les trottoirs et donc, ils doivent eux aussi prendre des précautions dans leurs déplacements. Ces précautions concernent notamment le respect des feux de circulation lors de la traversée des passages protégés pour les piétons sur la chaussée.

Historique de la planche

Pour ceux qui veulent connaître les origines de la planche à roulettes ("Skateboard")

J’ai fait une petite recherche sur Internet.

La planche à roulettes -communément appelé le skateboard- a été inventée en 1961 par deux surfeurs californiens (Mickey Muñoz et Phil Edwards). Le skateboard connaît deux périodes creuses, au début des années 70 et au début des années 80.La planche à roulettes regagne en popularité grâce aux innovateurs comme Natas Kaupas ou Mark Gonzales. Depuis ce temps, l'engouement pour la planche à roulettes n’a jamais cessé!

Je vous souhaite donc un bon été avec du bon "skate" en toute sécurité et en respectant les règlements!

Lieux géographiques: Boulevard Saint-Joseph, Rue Molson, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires