Échos du conseil d’arrondissement

Laurence Niosi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après une pause au mois de janvier, le conseil d’arrondissement de Villeray/Saint-Michel/Parc-Extension a repris ses travaux mardi dernier. Au menu à la séance de questions : déménagement d’une garderie dans Villeray, chicanes de voisins et abribus sur le boulevard Saint-Michel.

Le conseil d'arrondissement s'est ouvert sur l'annonce de la cinquième édition du Festival sportif de Villeray/Saint-Michel/Parc-Extension.

Déménagement du CPE Graffiti

Le dossier qui a sans contredit dominé en ce conseil du mois de février est celui du déménagement du Centre de la petite enfance Graffiti dans l'ancienne résidence du Patro Le Prévost, dans Villeray. Depuis quatre ans, le CPE tente de faire l'acquisition du bâtiment, mais la procédure administrative est trop lourde, se plaignent les membres du CPE.

 

« On n’a pas l’impression d’avoir l’appui des élus. Pourquoi les choses sont-elles si longues? », a demandé Isabelle Gamelin, présidente du conseil d’administration.

 

Mauvais voisinage

Valérie Gingras, une résidente de Saint-Michel, coin Jean-Talon et 13e avenue, s’est plainte des chiens de ses voisins, laissés sans laisse ni surveillance. « Ils courent et jappent après les gens, c’est effrayant ». La citoyenne a également protesté contre ses voisins qui « prennent la neige et la mettent devant leur entrée », obstruant les places de stationnement.

 

Frank Venneri, maire suppléant en l’absence d’Anie Samson, a alors répliqué en appelant au dialogue et au bon sens de chacun pour permettre le bon voisinage.

 

Abribus

Léo Bricault, fondateur et chroniqueur pour le Journal de St-Michel, persiste et signe. Mardi dernier, il s’est encore une fois rendu au conseil d’arrondissement pour s’informer sur le développement du projet d’abribus au coin du boulevard Saint-Michel et de la rue Jarry. « Cela fait cinq ans qu’on pousse le projet; l’arrondissement n’a pas fait les pressions nécessaires! », s’est-il plaint. Un nouvel abribus a dernièrement été installé à Ahuntsic, ce que M. Bricault déplore. « La STM nous a promis qu’on allait être les premiers…. ».

 

Mais le terrain n’appartient pas encore à la STM, ce qui retarde les démarches, a expliqué le directeur de l’arrondissement Stéphane Chenier. « À chaque fois qu’on adresse des questions à la STM, elle nous répond qu’elle verra ‘selon ses priorités’. On a fait ce qu’on avait à faire dans ce dossier ».

 

 

 

 

À QUAND UN CONSEIL EN DIRECT SUR LE WEB?

Alors que l’arrondissement Rosemont/La-Petite-Patrie a récemment adopté une résolution autorisant les citoyens à poser des questions au conseil via Internet, l’arrondissement V/S/P n’a même pas encore la technologie pour diffuser son conseil en ligne. Questionnée à ce sujet, le maire Anie Samson assure que le dossier est à l’étude, mais se demande si le jeu en vaut la chandelle. « C’est une question de coût; la technologie reviendrait à environ 15 000-20 000$ par année. Quand on sait qu’au conseil municipal au mois d’août dernier, seulement 60 personnes, dont la moitié des employés de la ville, se sont branchées, on se demande si ça vaut vraiment le peine ». 

 

Organisations: CPE, Conseil du mois, Journal de St-Michel

Lieux géographiques: Boulevard Saint-Michel, Rue Jarry, Ahuntsic Arrondissement Stéphane Chenier Arrondissement Rosemont

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires